Revit et le Facility Management

April 23, 2016

 

Autodesk Revit est non seulement un formidable outil de design BIM, mais il peut aussi fournir de grands services lors de l’exploitation des bâtiments et des systèmes.

 

Son utilisation s’adresse aux nouvelles constructions, mais aussi aux ensembles bâtis grâce à la reprise des plans existants ou de la réalité elle-même à partir de relevés terrain et de scans 3D.

 

Selon les paramètres choisis pendant la définition des besoins, la maquette 3D produite avec Revit pourra apporter de nombreux cas d’utilisation dans la gestion des bâtiments.

 

Ces quelques paragraphes décrivent les utilisations possible de la maquette numérique obtenue à partir des modèles Revit.

 

Aujourd’hui, le choix de Revit s’impose afin de donner le plus d’ouverture quand aux futures utilisation du modèle 3D. En effet, Revit est un standard de fait et offre tout autant de connections sur des modes propriétaires qu’en utilisant les formats d’échange IFC.

 

 

Revit et les IFC 

 

L’IFC est un formalisme qui a pour objectif de remplacer un système d'information fragmenté en une solution interopérable autour d'un modèle de données commun.

 

Aujourd’hui, ces formats sont largement adoptés par les logiciels du marché et permettent un transport des données d’une solution à une autre de manière satisfaisante.

 

Ce standard est géré par l’association BuildingSMART dont le chapitre français est porté par Medi@construct.

 

Revit fournit la possibilité d’importer les formats IFC et d’exporter sous une qualité certifiée dans les formats IFC du « BuildingSMART  IFC data exchange standards ».

En importation (ouverture ou lien avec un fichier IFC), Revit prend en compte les formats IFC4, IFC2x3, IFC2x2, et IFC2x.

 

En exportation, les formats suivants sont supportés IFC4, IFC2x3, et IFC2x2. Pour l’exportation au format IFC4, il faut disposer du « IFC Export Alternate UI ».

L’utilisation des formats IFC avec Revit nécessite une bonne connaissance de Revit et des formats IFC. 

 

Revit est un standard

 

Revit est avant tout un outil de conception de la maquette numérique BIM. Sa position de leader du marché permet d’être assuré d’une portabilité aisée de la maquette vers d’autres systèmes, que ce soit en utilisant le standard IFC ou en important directement les fichiers de type « .rvt » (format propriétaire de Revit) dans d’autres outils. Son utilisation est donc pensée surtout pour le designer ou modeler.

 

Néanmoins, sans rentrer dans une utilisation complexe de Revit ou une mise en route d’un système complet de FM (Facility Management), on peut utiliser cet outil en support de plusieurs types d’opération.

 

Avant lui, beaucoup l’on fait en utilisant Autocad (dont on peut d’ailleurs facilement et avantageusement reprendre les données dans Revit).

 

L’utilisation de la maquette Revit hors des activités du design permet un certain nombre d’usages présentés dans ces paragraphes.

 

Utilisation de Revit en exploitation

 

Sous réserve parfois de modifier ou d’épurer la maquette d’origine, les utilisations classiques de Revit une fois le design terminé sont les suivantes:

 

Gestion rationalisée de l’espace

 

Pour utiliser Revit comme un outil d’aide à la décision sur la gestion des espaces, il convient d’y définir des pièces et des zones (une pièce est délimitée par des murs alors qu’une zone ou aire est un espace logique défini pour la gestion de l’espace. Par exemple, on utilisera les zones pour la gestion des plateaux).

 

Sur cette base, Revit fournit une vision simple et détaillée qui permet de comprendre comment l’espace est utilisé, de simuler des changements dans l’occupation des locaux ou encore d’optimiser l’occupation des surfaces. Ce dernier point permet bien sûr de tirer le meilleur parti de son patrimoine.

Simplification de la maintenance

 

Renseigner la maquette numerique avec les informations liées aux systèmes et aux biens à maintenir permet de gagner beaucoup de temps. En effet, dans ce cas d’utilisation, l’identification géographique du système permet instantanément de connaître son identifiant et donc de se reporter à ses conditions d’exploitation et de maintenance très rapidement.

 

Modifications et rénovations plus économiques

 

L’existence d’une maquette à jour permet d’étudier, grâce à la simulation dans l’avatar numérique du bâtiment, les rénovations, modifications et leurs impacts. La visualisation du futur bâtiment devient très facile, et les coûts des prestataires qui réalisent les études de modifications baissent grâce à la mise à disposition de cette maquette.

 

Etudes d’impact simplifiées

 

L’utilisation de la maquette 3D permet des études d’impacts simplifiées sur les changements faisant appel à des décomptes d’unité. Par exemple, on pourra extraire très facilement le nombre de blocs de climatisation, de portes, de fenêtres, d’extincteur, de stores, de systèmes d’éclairage… De la même manière, les évaluations de surfaces et de volumes sont dynamiques. La maquette permet d’évaluer rapidement ces données pour évaluer des impacts de taxes, d’obligations légales ou encore de travaux de types peintures ou sols. C’est autant d’éléments pour lesquels la récupération des informations et leur exploitation se trouvent plus aisées.

 

A condition d’y inclure les données de durées de vie, on peut aussi utiliser Revit pour évaluer rapidement les travaux à opérer dans l’année à venir par exemple.

 

Extraction des 2D

 

Bien sûr, une fois la maquette constituée, Revit permet en quelques clicks de composer et d’extraire tous les 2D que les professionnels ont l’habitude d’utiliser (plans, coupes, façades, plans de convoyages…)

 

Amélioration de la sécurité

 

La maquette numérique permet d’anticiper et de résoudre plusieurs aspects liés à la sécurité des personnes. Par exemple, l’étude et l’optimisation des chemins d’évacuation, le positionnement des moyens anti-feu, la vérification des encombrements des accès de secours ou encore, la possibilité de transmettre aux secours une vue claire des lieux au plus prés de la réalité.

 

Partage et mobilité

 

Grâce à Revit, votre maquette peut être mise en ligne et partagée auprès de plusieurs utilisateurs. Ces services peuvent être disponibles en mode Saas ou sur l’infrastructure du client. Citons par exemple Autodesk A360, du même éditeur que Revit, qui est un outil Web permettant les consultations de maquettes en ligne avec tout type de périphérique (PC, Tablette, smartphones). La maquette est donc utilisable par la communauté des utilisateurs concernés, y compris en situation de mobilité lors d’une intervention de maintenance ou d’une vérification des données de la maquette par rapport à la situation réelle.

 

Que faut-il modéliser en vue de l’exploitation des bâtiments ?

 

Bien-sûr, les informations « traditionnellement » saisie lors du design de la maquette Revit sont reprises dans le cadre d’une exploitation de cette même maquette numérique dans les activités de Facility Management.

 

Cependant, il est nécessaire de les épurer (des données de planning chantier par exemple) et de les compléter avec les informations typiquement liées à l’exploitation qui ne se trouvent pas dans ce type de maquette.

 

Il faut bien comprendre que la maquette est une base de donnée vivante et quelle doit être adaptée à la phase pour laquelle elle est destinée.

 

On distingue en particulier les états suivants :

 

A ce titre, on prendra soin de compléter la maquette dédiée à l’exploitation avec les informations suivantes :

  • Pièces et zones :

Lorsque l’on souhaite un suivi précis de l’occupation des locaux, en particulier lorsque les mouvements sont nombreux, il est important de définir ces objets dans Revit et de leur donner un identifiant unique afin de pouvoir facilement extraire et modifier ces informations. Une pièce est circonscrite par des murs ou des séparateurs physiques, une zone n’est qu’un espace logique. On utilise les zones pour travailler sur les open-spaces par exemple

  • Assets :

On identifie dans la maquette les biens pour lesquels des opérations d’exploitation ou de maintenance sont fréquents. Il est alors plus facile de les localiser et de faire le lien avec leur identifiant d’asset utilisé dans le reste du système d’information. On peut, bien sûr, ajouter bon nombre d’information concernant les « assets ». En particulier, des données telles que :

  • Leurs origines

  • Leurs modèles, numéros de série, numéros d’inventaire

  • Leurs dates d’acquisition, de renouvellement, de maintenance,

  • Leurs durées de vie estimée

Plus loin avec Revit

 

L’avantage de la position de leader du marché de Revit est que les maquettes qui en sont issues peuvent être reprises via le standard IFC, voire directement depuis les fichiers « .rvt » par bon nombre de logiciels de facility management.

 

Si beaucoup de ces logiciels savent reprendre les données non géométriques de la maquette, peu sont par contre capable de donner accès aux informations via une interface interactive 3D.

 

L’ajout de ces logiciels par rapport à une utilisation de Revit uniquement, se situe dans la prise en charge d’une intégration de la 3D comme une interface d’accès aux données utiles pour le FM. Ils fournissent donc une fluidité réelle entre la géolocalisation grâce à l’avatar que procure la maquette et des opérations telles que :

  • Le lien avec un outil de traitement des incidents

  • Le lien avec les fournisseurs de services en charge de l’exploitation ou de la maintenance des assets

  • L’exploitation directe de la maquette pour la gestion des surfaces

Malgré ces fonctions supplémentaires, la maquette Revit restera une référence pour bon nombre de sujets et ne devra pas être abandonnée. Par exemple pour les travaux de rénovations et de transformations. Il vaut donc mieux la considérer comme une source du système d’information.

 

De plus, la position de leader de Revit apporte la possibilité d’une grande variété de plugins que le meilleur outil de FM ne pourra couvrir dans sa totalité.

 

Si vous voulez en savoir plus sur les avantages de la maquette BIM ou obtenir le prix de votre projet BIM instantanément et commander en ligne, allez sur notre calculateur de prix BIM - www.bimprice.com

L'auteur

 

Gilles Sageaux

Please reload

Featured Posts

Maquette BIM de 24.000 m2 pour l'Université catholique de Louvain (UCL - Eurosia)

October 8, 2019

1/10
Please reload

Recent Posts